Firefox – Chrome – Internet Explorer 9 : un peu de prospective !

les navigateurs seront les nouveaux OS

Aujourd’hui, article croisé entre plusieurs sources.

D’une part la vision d’Ed Bott : Pourquoi Internet Explorer survivra et non Firefox (en anglais) et d’autres part un article de Pinnula sur le futur des mises à jours d’Internet Explorer.

Ed Bott est persuadé que Firefox sera amené à disparaitre car son écosystème est trop fragile. Là ou Google prépare tranquillement son Market place des applications pour Chrome, là où également Microsoft synchronise ses développements sur ceux des systèmes d’exploitations, Firefox semble bloqué en 2005.

Ce mois de mars 2011 a quelque chose de très intéressant. C’est la première fois que les 3 acteurs majeurs du secteur sortent, à peu près en même temps, une nouvelle version de leur navigateur phare. D’un côté Google qui publie une nouvelle version toutes les 8 semaines, Firefox qui après un développement un peu laborieux sort finalement sa quatrième version et enfin Microsoft qui conserve, de manière assez imperturbable, son rythme biannuel.

Internet Explorer et Chrome deviennent de plus en plus des outils au service de la consommation de services, d’applications. L’interface devient transparente : ils cherchent tout deux à faire disparaitre au maximum ce qui est de l’ordre de l’interface, pour laisser la place aux services web.

D’un côté Google développe son Marketplace et de l’autre Microsoft s’implante doucement dans les webapps (à commencer par Office). Bref la bataille est de moins en moins tournée sur le navigateur lui-même que sur ce que les éditeurs vont bien pouvoir proposer pour le pourvoir en valeur ajoutée.

C’est en quoi il est assez inutile de se battre sur le domaine des standards du web. La petite bataille actuelle sur celui qui implémentera le plus de fonctionnalités HTML 5 semble pour le coup vraiment dérisoire. Il est par contre plus intéressant de voir les moyens employés sur le développement de moteurs de rendus de plus en plus performants. JavaScript, accélération matérielle, utilisation de la carte graphique sont autant de domaines qui permettent de faire oublier le navigateur et le transformer en une simple interface, un OS à part entière. Ce n’est pas pour rien que Google tente de pousser son Chrome OS.

Encore une fois, je vois mal où se positionne Firefox dans cet avenir proche. C’est de plus sans compter sur la forte collusion financière entre Google et la Fondation Mozilla, en grande partie financée par le moteur de recherches. Google aura probablement un peu de mal à financer un concurrent plus que de raison.

J’en viens à présent à l’article de Pinnula. Au-delà de la petite trouvaille fort sympathique qui nous laisse entrevoir le futur Internet Explorer 10, c’est plus la méthode de déploiement qui devient intéressante. Là où Chrome et Firefox distribuent depuis assez longtemps la mise à jour automatique via le navigateur lui-même, Internet Explorer lui n’en bénéficie pas. Pour pouvoir le télécharger il faut vous rendre sur le site et lancer manuellement l’installation. Très probablement la version 10 sera directement proposée via Internet Explorer 9. Une mauvaise nouvelle pour la concurrence mais une bonne pour les personnes en charge de la promotion du navigateur.

En parlant de ça, faite le test dans Google. Tapez « navigateur internet » et observez les résultats : Firefox est en tête, Internet Explorer n’arrive qu’en sixième position et Chrome est totalement absent. Comment fait-il pour acquérir une telle part de marché. Il bénéficie déjà d’un fort taux de pénétration chez les consommateurs. Nul besoin de taper « navigateur internet » puisque les internautes tapent déjà « télécharger Chrome ».

Cela nous apprend deux choses en définitive : Internet Explorer semble prendre le chemin des standards du web non seulement en termes de technologies web mais également dans les méthodes de déploiement. Deuxième chose Chrome et Internet Explorer semblent avoir des projets à moyen terme alors que la stratégie de Firefox semble plus floue.

Qu’en pensez-vous ? y a-t-il assez de place sur le marché pour trois navigateurs ? Ne vont-ils pas devenir une brique à part entière du système d’exploitation ? Ou mieux, le navigateur ne va-t-il pas devenir la seule interface utilisateur, minimaliste et globale pour piloter votre vie numérique ?

En tout cas de bien belles évolutions à venir !

 

bereal

The web is a nice place to chill.

 

One thought on “Firefox – Chrome – Internet Explorer 9 : un peu de prospective !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.