Les Français, ce peuple de littéraires

A travailler à Singapour, il y a un truc que l’on redécouvre avec joie, c’est le clavier Qwerty de ces bons vieux américains. On y pense pas assez nous français, mais s’il y a bien une fucking exception culturelle c’est bien ce clavier Azerty qui, je crois, n’est utilisé par personne d’autres que par les petits frenchies. Probablement  a-t-on, cette fois de plus, raison contre vents et marées.

Oui mais en fait non. Je pense que le clavier Azerty a été pensé par des littéraires, je ne vois pas d’autre explication. Ou alors par des mecs qui n’ont eu, comme expérience d’un ordinateur, qu’un bon vieux desktop avec son clavier étendu. Vous savez celui avec un pavé numérique à droite. Si l’inventeur de l’Azerty avait travaillé, ne serait-ce qu’une heure sur un laptop, je peux vous dire qu’il y aurait réfléchi à deux fois avant de mettre la p%+¨^^n de ligne de chiffres à la place des caractères spéciaux.

C’est fou le nombre de fois dans une journée que l’on a besoin de taper des chiffres. Alors que finalement le fucking §§§ par exemple,  qui l’a déjà utilisé ? Mystère mais en tout cas il est facile d’accès.

Franchement passer d’un clavier Qwerty la journée, à un clavier Azerty en rentrant chez soi, cela relève de la torture mentale. Pour de sombres raisons, mon esprit a du mal à s’acclimater au changement de disposition. Le pire étant lorsque j’essaye d’écrire en français, mais sur un clavier américain.  Mon cerveau (un peu culcul) associe Français = Azerty. Peu importe que je vienne de passer 7 heures à écrire sur un clavier Qwerty, dès l’instant ou j’écris en français mon cerveau veut qbqlument écrire qvec le clqvier des mqngeurs de fromqges…. vous voyez :D

 

bereal

The web is a nice place to chill.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.