Autolib : Interview sur Europe 1

J’ai été contacté récemment par une journaliste-stagiaire chez Europe 1 pour faire un reportage sur Autolib. Du coup test grandeur nature, avec petit tour dans Paris. Plutôt rigolo, par contre je n’ai jamais dit qu’il était dangereux de faire du vélo dans Paris, ni que je rentrais chaque soir en Autolib mais bon :)

Note pour plus tard: arrêter de rigoler lorsque l’on me pose des questions :)

 

Des soucis avec Autolib, voici des solutions !

Décidément je vais finir par renommer ce blog pour ne parler que du nouveau système parisien

En même temps cette expérimentation est vraiment très intéressante, pourquoi ne pas la partager et peut-être vous donner envie également de vous lancer.

Petite remarque, on me soutient régulièrement que la limite d’Autolib, c’est d’avoir à chercher une place lorsque la station la plus proche est pleine. Ce à quoi je réponds qu’avec une voiture personnelle c’est le même souci… en pire. Au moins en Autolib la station est peut-être pleine mais vous en êtes informé avant le départ (et en temps réel grâce au GPS amélioré du véhicule). Combien de fois j’ai tourné en rond à la recherche d’une place dans Paris pour finalement abandonner.

Revenons à mes astuces.

Comment s’assurer que la voiture est bien rebranchée ?

Règle primordiale en Autolib : ne pas faire confiance au câble de rechargement. Il m’est arrivé plusieurs fois de rebrancher la voiture, verrouiller les portes, sans que le dépôt ne soit pris en compte. C’est un coup à payer des factures astronomiques. Pour partir l’esprit tranquille je vous invite à aller systématiquement à la borne et essayer de prendre un nouveau véhicule. Si le dépôt n’a pas été pris en compte, la borne vous indiquera qu’il n’est pas possible de prendre un véhicule car il y a déjà une voiture en votre possession. Généralement pour régler le souci il vous faudra appeler l’assistance… en espérant que ce problème (récurrent dans mon cas) soit résolu rapidement.

Comment démarrer le véhicule sans soucis ?

Les premières fois que l’on prend une Autolib, on a un peu d’appréhension et l’on effectue les manipulations avec parcimonie. Cette dernière laisse rapidement place à l’habitude et pour le coup on effectue les manipulations de plus en plus rapidement. Il arrive par exemple qu’une fois montée dans le véhicule on tourne la clef en deux temps trois mouvement, ce qui a pour effet de… ne pas démarrer le véhicule. En fait pour que tout se passe bien vous devez dans un premier temps faire un quart de tour de clef et vous arrêter au premier cran. Attendez que l’écran principal affiche votre nom pour tourner la clef à fond. Avec ça vous ne devrez plus avoir de soucis.

La station Montparnasse, vraiment mal positionnée !

Si vous prenez Autolib pour vous rendre à la gare (bien pratique avec des valises), vous allez sans doute vous garer à la station en face de la gare Montparnasse. Faites attention si vous empruntez le tunnel car contrairement à ce que j’imaginais, la station n’est pas après la sortie du tunnel mais bien avant. Du coup à vous le joyeux tour du quartier pour revenir sur vos pas. Lorsqu’il y a des bouchons, le stress peut rapidement monter !

 

Autolib : épisode 3 !

Je continue dans ma lancée autolibienne. Après avoir vanté tous les mérites de l’Autolib, puis avoir regretté le manque de finalisation du service, je reviens pour un troisième (mais rapide) épisode.

Si vous vous souvenez bien, mes gentils interlocuteurs de l’assistance m’avaient indiqués qu’il n’était pas possible d’imprimer un nouveau badge provisoire sous peine de compliquer lourdement le processus d’impression/envoi du badge définitif.

Soit je m’y étais résigné bon gré mal gré. Du coup hier je reçois le fameux badge définitif et me dis que mes soucis sont finalement réglés. Quelle surprise en arrivant ce soir au courrier :

WP_000401

Et oui j’ai reçu deux badges identiques (sauf la couleur allez savoir pourquoi). Si quelqu’un peut m’expliquer ?

 

Autolib : un beta test onéreux !

 

Suite à un premier essai concluant, j’avais dans l’idée d’acquérir un abonnement annuel. Ce fût chose faite vendredi dernier, j’ai donc tout naturellement essayé de louer un véhicule le vendredi soir. Comme il y a deux semaines, j’avais un train à prendre et comme il y a deux semaines il y a eu des soucis… mais cette fois de plus gros soucis.

Je tente donc de prendre une voiture pour aller jusque gare de Lyon et la borne m’indique que mon abonnement a expiré. C’est tout de même ballot surtout que sur la gauche de l’écran, on m’indique qu’il arrive à échéance en mars 2013… Du coup je tente d’appeler l’assistance depuis la borne, mais comme celle-ci considère que je n’ai pas d’abonnement, elle ne me laisse pas accéder à l’option… Génial, j’appelle donc depuis mon portable, un brin anxieux à l’idée de rater mon train.

La hotline est très étonnée de mon problème et s’en va quérir de l’aide. Apparemment mon problème est très rare et ils ne peuvent rien faire pour moi. Le mieux est d’aller à une borne d’abonnement pour imprimer un nouveau badge provisoire Autolib. Vu l’heure avancée, je décide de prendre un taxi et 15 € plus tard j’arrive à la gare à l’heure.

Mon week-end se passe tranquillement, arrive le moment de retourner sur Paris. Ayant été un brin échaudé j’appelle de nouveau l’assistance avant d’arriver à destination, pour me faire confirmer qu’en allant à une borne je pourrais imprimer un nouveau badge. « Pas de soucis monsieur c’est la solution ».

J’arrive à la borne Gare de Lyon « momentanément indisponible », génial. Je ne me laisse pas abattre et je marche jusqu’à la prochaine borne à Nation (avec un snowboard et un sac de randonnée sur le dos). Surprise celle-ci est également indisponible… Bien sûr impossible d’en être informé depuis la carte des stations sur Smartphone.

Là je commence sérieusement à désespérer. De nouveau je contacte l’assistance depuis mon téléphone. Surprise j’apprends qu’il n’est de toute manière pas possible d’imprimer un badge et qu’il n’y a pas de solution pour moi ce soir. Le mieux est d’attendre l’envoi du badge officiel chez moi… ok et en attendant je rentre comment ?

N’étant pas de nature à abandonner et face à la divergence des informations divulguées, je tente ma dernière chance à une troisième borne d’abonnement Autolib. Miracle celle-ci fonctionne. Je contacte une troisième personne à l’assistance. Celle-ci me dit également qu’il n’est pas possible d’imprimer un badge, mais l’explication est assez irritante. « Techniquement je peux vous imprimer un badge mais comme la procédure de création du badge définitif est en cours cela compliquerait l’envoi ». Là j’avoue commencer à rêver un peu (en même temps il est presque 1h30 du matin). Rebelote donc je rentre en taxi, pour de nouveau 15 €.

Conclusion Autolib préfère laisser un client se débrouiller plutôt que de fournir le service pour lequel il a payé, sous prétexte que cela compliquerait les démarches de leur côté. Je pense vraiment que le service pourrait devenir le nouveau moyen de transport dans Paris, mais j’ai un peu (beaucoup) l’impression de payer un service à la peinture trop fraiche pour être exploitée commercialement.