Categories
Windows Phone

Le syndrome Iphone touche les Windows Phone

A croire que chez Microsoft on aime bien prendre modèle chez les voisins à la pomme… mais parfois pas pour le meilleur. On se rappelle de la régression en ce qui concerne le multi-tâche (tout comme l’Iphone seuls certains logiciels officiels Microsoft pourront s’exécuter en plus d’un second : typiquement la fonction téléphone, ou le lecteur MP3), mais voilà que l’on apprend grâce à istartedsomething via Gizmodo que les premières version de Windows 7 series ne géreront pas le copier/coller.

Si cette information se confirme, il y a une chose que je ne comprends pas : à quoi sert de refondre entièrement le système si c’est pour abandonner des fonctions essentielles ? vous avez une opinion à ce sujet ?

Categories
Windows Phone

Visionnez la Keynote Microsoft Mix 2010

Si vous voulez visionner la Keynote du premier jour elle est disponible en streaming sur le site visit Mix. Si vous voulez voir toutes les sessions à propos de Windows 7 Series, les liens sont sur le blog de l’équipe de développement. Il y a notamment une session sur l’interface utilisateur, sur la programmation de jeux, sur les performances de Silverlight pour smartphones etc.

Categories
Windows Phone

Mix 2010, une beau lancement pour Windows 7 series

image

Aujourd’hui, j’ai pu suivre en direct la première keynote du Mix 2010 qui a lieu à Las Vegas. Le Mix de Microsoft s’est un peu le grand rassemblement des acteurs de l’éco-système pour se concentrer fermement sur les innovations à venir.

Silverlight va bien finir par percer :)

Après une première présentation de Silverlight 4 et l’intervention d’acteurs venus rappeller combien Silverlight « c’est trop bien franchement on ne comprend pas pourquoi Flash existe encore », le cœur de la présentation tournait essentiellement autour de Windows 7 series pour Smartphone. J’ai eu un peur d’assister à un Barcelone bis mais les craintes ont vite été balayées par la présentation des possibilités de développement sur cette plate-forme. Comme prévu tout tournera en Silverlight et comme prévu les outils seront (dans la version de base) gratuits pour tout le monde. Je pense que tout les acteurs s’accorderont à dire que la présentation était bluffante de simplicité. Même moi je m’imginais en train de développer pour les futurs Windows Phone. Et pourtant je n’y connais vraiment rien. Je pense que la Keynote a rassuré toute la communauté. Autant certaines voix se demandaient bien comment les développeurs allaient être prêts pour la fin de l’année, autant finalement, ça risque d’aller assez vite. Le postulat de base est bien simple : vous développez déjà sur Visual Studio 2010, le .Net, le C# ça vous connait, ok pas de soucis faites péter les applis pour Windows Phone 7 series. D’ailleurs c’est pas compliqué, si vous avez déjà des logiciels Silverlight, ils tourneront nativement sur les smartphones !

On a même eu droit à l’intervention de notre Loic lemeur national qui nous a expliqué dans son plus merveilleux anglais, comme il a été facile pour Seesmic de transposer leur client Twitter de Windows 7 à Windows Phone Series.

 

Le XNA fait sa grande rentrée des classes

Il y a deux trucs que les utilisateurs un peu fous fous de l’Iphone adorent : avoir pleins d’applications super inutile (je me rappelle encore avec effroi lorsque l’on m’a présenté le logiciel Patrick Sébastien pour faire tourner les serviettes…) et les jeux 3D qui font boum-boum. Sur ce point Windows Phone s’annonce comme une deuxième tuerie. Tout comme Siverlight fera tourner les logiciels, monsieur XNA (issu du Xbox Live) sera là pour soutenir le lancement des périphériques mobiles de Microsoft. Les vidéos de présentations étaient plutôt convaincantes.

De manière générale cette présentation était très costaude et fleure bon la réussite, surtout pour les personnes un peu saoulées de l’omnipotence de l’Iphone et franchement pas emballées par Google Android.

Categories
Windows Phone

Du Windows 7 sur toutes les plateformes

Windows Phone series 7

Avec l’annonce de Windows 7 Series pour les Windows phone, vous allez encore plus entendre parler de Windows. Autant j’étais plutôt sceptique sur la survie des Windows Phone dans leur forme actuelle autant la présentation faite pendant le congrès de Barcelone m’a convaincu (ainsi que beaucoup d’autres) sur la capacité de Microsoft à fournir un OS mobile à la hauteur (et même en avance) sur le marché !

Une interface utilisateur impressionnante.

Ce qui frappe tout d’abord c’est la fluidité d’affichage du modèle de présentation. Rien à voir avec l’exaspérante seconde d’attente entre chaque action que l’on peut actuellement rencontrer sur les systèmes Windows Mobile 6.X (par exemple sur mon Samsung SGH i780). Au delà de cette performance, c’est l’intuitivité de l’ensemble qui prédomine. Les univers développés semblent cohérents et utiles : social, médias, jeux (avec l’intégration de l’interface du Zune HD), musique (grâce à l’interface du Xbox Live), et productivité (une meilleure intégration d’Office).

Silverlight enfin dans toutes les poches

Les futurs Windows Phone devraient supporter Adobe Flash là où l’éco-système Apple reste cantonné aux technologies de la marque. La vraie nouveauté vient néanmoins de la gestion native du Silverlight et des applications WPF (windows presentation foundation). Conséquence, toutes les applications Silverlight devraient fonctionner sans modifications sur les Windows Phone. Autant dire que si le succès est au rendez-vous, cela entrainera dans la foulée la technologie phare de Microsoft mais également Office, Xbox etc. Microsoft va t-il réussir à rendre ses utilisateurs captifs comme le fait si bien Apple avec Itunes. A noter, que cela peut être positif en offrant une expérience utilisateur “seamless” mais implique aussi de fortes contraintes (obligation d’utiliser certaines applications uniquement).

De bien beaux Smartphones en prévision

Pour avoir essayé le HTC HD2 qui tourne “seulement” sur Windows Mobile 6.5 je peux vous dire que l’interface peut-être un vrai bonheur avec un hardware au niveau. Ce téléphone est en effet équipé d’un processeur 1 GHz qui rend l’expérience de navigation vraiment très fluide. Par contre nous allons peut-être perdre un peu en innovation côté constructeurs puisque le cahier des charges sera beaucoup plus restrictif qu’il ne l’ait actuellement. C’est le prix à payer pour avoir une expérience utilisateur équivalente sur tous les modèles.

La balle est du côté des développeurs

Les applications actuelles ne seront pas compatibles sur les nouveaux Window Phone serie 7. Cela veut dire au revoir au catalogue riche de milliers d’applications. C’est un peu le « gap » que nous avons connu entre Windows XP et Windows Vista. La différence c’est que le parc actuel de mobiles équipés de Windows mobile est bien moins important que le parc des ordinateurs équipés de Windows. Le passage de l’un à l’autre devrait donc s’effectuer beaucoup plus facilement. D’autant plus que le rythme de renouvellement d’un téléphone est bien élevé que celui d’un ordinateur.

Pour assurer le succès du nouveau Windows Phone Serie 7 il faudra donc motiver, soutenir et développer l’écosystème des développeurs prêts à travailler sur la nouvelle plate-forme. Microsoft a intérêt à convaincre, car si l’interface semble assez incroyable les premiers mois seront essentiels dans la survie (ou non) de Windows mobile. Microsoft joue un peu sa dernière chance dans l’univers des Smartphone.

Un émiettement des systèmes d’exploitation

Comme le rappelle Presse-citron, auparavant le parc des OS pour mobile était assez simple : Windows mobile, Symbian et BlackBerry. L’actualité est, au contraire, au lancement d’une multitude gestionnaire pour Smartphone : Android, Apple, Bada (Samsung), Brew (HTC), Meego (Intel/Nokia) etc. Cela ne va pas aider le consommateur a faire ses choix, je pense même que les gens vont de plus en plus être perdu comme à l’époque ou les ordinateurs bénéficiaient de composants aussi variés qu’exotiques. C’est peut-être ce qui fait aussi le succès du téléphone d’Apple : impossible de se tromper puisque vous n’avez pas le choix.