Categories
webdesign

3e jour et premier 200km

Grosse journée que ce 9 juillet avec un départ matinal de Coueron pour une arrivée tardive à saint Léonard de Noblat (terre de Poulidor me dit on).

On a roulé un maximum le matin pour atteindre 120km avant le déjeuner. L’idée étant de n’avoir que 100km aà effectuer l’après midi. Psychologiquement on pensait que cela nous simplifierait la tâche.

Problème c’est après le déjeuner que le dénivelé a commencé à se faire sentir. C’est une succession de bosses. La plupart sont suffisamment courtes pour les grimper « à l’élan », mais plus on roule, moins c’est le cas. Mes qualités médiocres de grimpeur sont donc bien d’actualités. Nicolas monte toutes les pentes debout sur le vélo, alors que je mouline péniblement.

Pars devant Bernard !

On déjeune au bord de chemins, à côté d’un puits, avant de repartir pour encore plus de dénivelé. La dernière côte avant l’arrivée à la brasserie sèche tout le monde. On s’arrête à Limoges, mais le lieu n’est pas le bon. 15 minutes sous le cagnard en attendant, ça n’arrange rien. On atterri à la brasserie, ou la serveuse ne sait pas ce qu’est une IPA et on repart pour 23km de plus jusqu’à saint Léonard. Une sacrée galère avec toujours plus de bosses à grimper. Je rêve d’un pédalier compact plutôt que mon 39/53.

Art contemporain au moulin du Got.

Arrivée à saint Léonard on est cuit, on décide de s’arrêter tout de suite manger une pizza avant de rentrer au camping situé en contrebas. Monter sa tente dans le noir c’est pas ouf :)

Categories
webdesign

2e jour entre pornic et Courçon

On commence doucement avec 175km le 8 juillet. James nous rejoint le matin pour le départ. On débute à la fraîche, avec un départ à 7h30 en longeant la mer et des canaux le long d’étendues herbeuses. après un sandwich le long d’un champ, ou Bernard nous a rejoint (un personnage particulier qui aime bien jouer avec sa vie en roulant souvent à gauche), on a continué l’après midi dans des chemins gravel dans le marais poitevins. C’était assez loin des canaux arborés que j’imaginais, mais plutôt une traversée assez aride où une crevaison d’erik, nous a amené à cuir un peu plus. Le camping était plus accueillant, avec un grand espace pour tous le monde et un accueil au top avec des croissants et un café le lendemain matin.

Nicolas et James
Categories
webdesign

Arrivée à Nantes

Après un lever difficile et un train à 07:39 attrapé sur le fil, j’arrive à Nantes par un beau soleil. Café en terrasse avant d’aller se promener !

En terrasse devant le café le saint mihiel