Windows 8, on attend Windows 9 ?

Microsoft a lâché son futur OS dans la nature pour jauger l’appréciation du public avant le grand saut. Peu de chance que l’entreprise fasse machine arrière mais tout de même il est toujours bénéfique d’identifier ou de valider, à grande échelle, les forces et faiblesses du système d’exploitation.

Windows 8 donc, est installé depuis quelques jours sur mon ordinateur et n’ayant suivi que d’assez loin les évolutions du futur Windows j’ai très agréablement été surpris par l’intégration de l’interface Métro au sein d’une ergonomie PC. Bien sûr cela respire très fort le tactile et l’on se sent un peu démuni parfois avec la souris, mais tout de même, tout est fluide, assez intuitif après quelques minutes d’adaptation. Le fait de disposer d’un Windows Phone fait peut-être beaucoup dans la courbe d’apprentissage de ce nouvel OS.

J’espère que la standardisation de Métro serait profitable pour les deux systèmes. A moins bien sûr que les nouveaux utilisateurs de Windows 8 n’en ressentent un fort sentiment de rejet et écartent pour longtemps, l’idée d’acquérir un Windows Phone. Nous le saurons très rapidement, mais l’on va probablement avoir droit à la longue litanie des commentaires négatifs ainsi qu’à la résistance au changement. Un peu comme au lancement de Windows 7, dont le succès n’est plus à faire.

On se s’en un peu démuni donc, car les concepts appréhendés depuis de si nombreuses années, sont ici laissés de côté. C’est le cas par exemple du menu Démarrer qui devient une interface à part entière : la nouvelle interface Métro.

De plus toutes les options généralement affichées directement sur l’écran se retrouvent masquées. Elles ne deviennent visibles qu’au survol ou au clic. Je pense notamment aux onglets dans IE 10, mais aussi toutes les barres d’outils que l’on affectionne tant à l’usage. Toutes ces options qui nous donnaient l’impression « d’avoir le contrôle », sont ici abandonnées au profit de la simplicité.
En fait c’est le même léger sentiment d’impuissance que j’ai ressorti lors de mes premiers contacts avec un Ipad. Au premier contact avec une tablette on se retrouve devant un Dashboard d’icônes dans lequel aucun élément n’est hiérarchisé. C’est-à-dire qu’une application telle que Flipboard et « Sam le chat » disposent de la même visibilité. Intrigant n’est-ce pas ?

Le principe est le même sur Windows 8 puisque le menu démarrer n’est autre que l’écran dans sa totalité, sur lequel nous est proposé l’ensemble des applications. A vous d’effectuer votre sélection pour vous organiser. Par contre, et contrairement à iOS, Windows 8 reprend le système des live tiles développés sur Windows Phone 7, sorte de widgets qui vous informent sur les dernières actualités, le nombre de mails à lire etc. Une « interactivité passive » qui n’avait jamais été poussée jusqu’à lors dans l’univers PC.

Pour autant l’interface semble bâtarde, on a rarement eu autant l’impression que Microsoft tente de commercialiser un système de transition. En proposant à la fois l’interface tactile, et l’interface classique de Windows 7, on se retrouve peut-être avec le meilleur des deux mondes mais l’on ne peut s’empêcher de s’imaginer moins productif dans les deux. C’est un comble pour une interface pensée pour l’intuitivité.
L’intégration technique elle est irréprochable. Pour avoir connu de douloureuses lenteurs et plantages dans l’édition Média Center de Windows, l’intégration de Métro est-elle irréprochable de rapidité. Une belle prouesse qui démontre que Métro n’est pas qu’une simple surcouche mais bien une brique complète du système d’exploitation.

Il est probable que dans Windows 9, Microsoft abandonne complètement le bureau traditionnel au profit de Métro. D’ailleurs il y a un élément fondamental du système qui n’est pas disponible dans Métro : c’est l’Explorer. Pour effectuer une action aussi simple que de parcourir vos dossiers vous devez donc repasser par l’interface classique, qui pour le coup semble bien vieillotte. De même toutes les applications non développées pour Métro, si elles bénéficient d’une icône attitrée, se lancent invariablement dans l’environnement Windows 7.

Vraiment ce Windows 8 fleure bon l’OS tampon dans l’attente que la communauté des développeurs/éditeurs se mette à jour . Par contre si vous pensez acheter une tablette dans l’année, je vous enjoins à patienter, les premiers devices Windows 8 devraient être exceptionnels !

Je termine avec le point le plus innovant du système. Ce n’est pas tellement son interface que l’apparition d’un MarketPlace. On sent l’influence d’Apple dans les parages. Quel bonheur ce serait pour Microsoft de reproduire le succès du concurrent pour assurer la commercialisation des applications.

L’avantage pour les novices est évident, au lieu de s’amuser à pérégriner sur Internet à la recherche de l’application adéquate, un seul univers regroupera tous les logiciels.
Le risque est lui aussi assez clair à l’avenir : dans quelle mesure Microsoft va-t-il essayer de « maitriser » le marché en autorisant qu’une certaine frange d’applications et en omettant les autres. C’est ce que tente de faire Apple dans la prochaine version de Mac OS (et ce qu’il réalise assez bien sur iOS), et cela présage d’une homogénéisation un peu triste des usages. Par contre et tout comme Apple le fait pour ses utilisateurs, une plus grande variété d’applications sera simplement mise à disposition. Joli paradoxe : contrôler le réseau de distribution limite sa variété mais favorise sont déploiement auprès d’un plus grand public.

 

bereal

The web is a nice place to chill.

 

3 thoughts on “Windows 8, on attend Windows 9 ?

  1. Bonsoir,

    Windows 9 déjà ? Windows 8 n’est pas encore disponible il me semble. Sinon, je trouve le concept de métro plutôt bon même s’il persiste quelques défauts. En tout cas, il faudra le tester pour se rendre compte de tout et les gens risquent d’avoir un peu de mal à s’habituer à cette nouvelle vision de Microsoft ;-).

  2. Non bien sûr windows 9 n’est pas encore là, mais l’interface un peu batarde de Windows 8 laisse penser que Microsoft ne va pas s’arreter là et supprimer complètement le bureau classique dans les prochaines versions de son OS.

    Métro est effectivement une très bonne interface pour tablettes et devices tactiles en général. C’est le cas notamment sur les Windows Phone qui sont vraiment très agréables à utiliser au quotidien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.